CAUSE DES ACOUPHENES

Lorsqu'un acouphène survient , nous nous posons mille et une questions quant à son origine: "qu'est-ce que j'ai bien pu faire pour que ça m'arrive, pourquoi moi ? Et souvent, nous culpabilisons: "ah si je n'avais pas fait ceci, ah si je n'avais pas fait cela, etc".  Ce questionnement incessant et ces sentiments d'injustice ou de culpabilité qu'il engendre sont ce qu'il s'agit d'éviter à tout prix, car ils risquent de nous pourir la vie et ne vont nous aider en rien à mieux vivre ou à moins percevoir notre acouphène, bien au contraire.

 

D'autant plus qu'en réalité, personne aujourd'hui n'est en mesure de dire quelle est la cause exacte des acouphènes, même s'il y a des hypothèses, comme par exemple:

- un traumatisme sonore ( bruit violent soudain, musique trop forte, environnement professionnel très bruyant)

- après une maladie des voies auditives (otites, etc)
- les neurinomes ( tumeurs bénignes sur le nerf acoustique), cas très rares
- des problèmes neurologiques 

- certains problèmes liés au système cardio-vasculaire (hypertension, circulation, etc) qui peuvent générer des acouphènes pulsatiles ( perception des battements du coeur dans l'oreille).

-les traumatismes crâniens

 -etc.

L'acouphène peut également se manifester lors de troubles métaboliques ou endocriniens. Il est également supposé que certains médicaments puissent avoir comme effets secondaires indésirables l'apparition d'acouphènes. Votre médecin vous en parlera mieux que moi.

 

Au-delà de ces causes, qui ne sont même pas des certitudes, nous avons beau essayer d'explorer tout ce que nous avons fait ou subi qui pourrait être une explication plausible, peut-être est-ce le cas, mais soyons conscients que nous n'en avons pas l'assurance et même, dans la plupart des cas, que nous n'en savons rien.  Par ailleurs, qu'est-ce qui fait que certaines personnes qui vivent une même situation vont développer un acouphène et pas d'autres ? Il n'y a pas d'explication rationnelle à cela. Notre fonctionnment est complexe: nous le savons bien, d'autant plus qu'il y a un rapport étroit entre le corps et l'esprit.

 

Après plus de 15 ans  de consultations avec des personnes acouphéniques, je peux constater que la plupart du temps, lors de l'apparition d'acouphènes,  l'état psychique est un facteur aussi important que la condition physique: un mental toujours en activité, qui ne lâche jamais,  le stress, l'anxiété, une tendance à vouloir tout contrôler,  des insomnies tenaces, mais aussi la difficulté à laisser sortir les émotions sont des causes potentiellement tout aussi probables que des pathologies physiques. Un excès de tensions telles que des soucis professionnels, affectifs, familiaux, mais aussi un deuil, une souffrance profonde, souvent associés à une grande fatigue,  peuvent contribuer à déclencher un acouphène.

 

Sophro Acouphènes Genève
François Roch